L'Action Agricole Picarde 28 janvier 2016 à 08h00 | Par François Magnier

Acheux-en-Amiénois : dégâts de gibier, lait et MAE

Echo de l'assemblée cantonale de Acheux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AAP

Benoit Saucourt a tenu son assemblée du canton d’Acheux-en-Amiénois le 19 janvier dernier, réunissant une quinzaine d’adhérents à l’Auberge du Manoir.
Les difficultés propres au canton ont principalement porté sur les dégâts de gibier, en explosion en 2015. Les agriculteurs ont ainsi déploré le manque de coordination des efforts de chasse pour que les sangliers puissent aussi être abattus en plaine, la nouvelle notion de franchise à la parcelle pour être à présent indemnisé, la répercussion du coût d’expertise à la charge de l’agriculteur en cas de franchise non atteinte, et du fait de devoir attendre la commission de réattribution de décembre, même si tous les bracelets ont déjà été prélevés en tir d’été, ce qui témoigne de la surpopulation. Si certains points sont malheureusement bloqués par le protocole national, les derniers sont à travailler en local entre Fdsea et Fédération des Chasseurs.
Autre sujet pour lequel Françoise Crété a été interpelée, la crise de l’élevage (notamment en lait), dans un canton où bon nombre de jeunes sont en volonté de s’installer sur ce canton. Françoise Crété a entendu et reconnu les difficultés profondes de la conjoncture actuelle, pour laquelle elle estime qu’il faut utiliser tous les moyens pour surmonter cette mauvaise passe : plan de soutien, Msa, soutien voire restructuration bancaire… tout doit être examiné et c’est un axe sur lequel la Fdsea s’est impliqué depuis la fin d’été et les annonces de septembre. «Pour autant, elle incite chacun à continuer à cultiver ses projets, car il en va de l’avenir à moyen et long terme de l’agriculture et des territoires ruraux.»
Enfin, Mireille Saingier, de la Chambre d’Agriculture, a expliqué les possibilités de mesures environnementales sur le canton et les volets du plan de compétitivité, pour venir soutenir les dynamiques des exploitations. Et Françoise Crété de soutenir le cap : «C’est clair, la période est dure mais on n’a jamais eu autant de possibilités, c’est pour ça qu’il faut avancer !»
En clôture d’assemblée générale, Benoit Saucourt a souhaité passer la main à la tête du canton. Aurélien Choquet a été élu président, assisté dans le bureau par Nathalie Cauet, Guillaume Rouvillain et Thibaut Petit en tant que vice-présidents et Pierre-Antoine Peltier, trésorier. La nouvelle équipe a salué le travail de Benoit Saucourt et les débats se sont sympathiquement prolongés autour d’un repas.

- © AAP

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture de Picardie

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui