L'Action Agricole Picarde 11 octobre 2018 à 11h00 | Par Réussir

Aides Pac : la Cour des comptes propose que l’ASP instruise les dossiers

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La Cour des comptes a rendu publique, le 10 octobre, l’enquête sur «la chaîne de paiement des aides agricoles 2014-2017» demandée à la fin 2016 par le Sénat en réaction aux retards accumulés dans le versement des aides Pac et aux refus d’apurements enregistrés sur la période (1,89 Md€ sur les budgets 2015 à 2017). Le rapport estime que «ces refus d’apurement sont la conséquence de l’inadaptation de la réglementation française et de l’insuffisance des contrôles», dont le ministère de l’agriculture «porte l’essentiel de la responsabilité (…) Si l’Agence de services et de paiement (ASP) devrait avoir résorbé à la fin de l’année 2018 tous ces retards de paiement, des risques de refus d’apurement subsistent (…) La reprise par l’ASP des tâches d’instruction et de contrôle aujourd’hui déléguées aux DDT(M) lui permettrait de mieux exercer les missions qui sont les siennes. Cela impliquerait le transfert des personnels correspondants » (1 600 agents). Pour l’heure, le cabinet du ministère de l’Agriculture indique n’avoir «pas de position arrêtée» sur le sujet. Enfin, constatent les auteurs du rapport, «la principale source d’amélioration viendra d’un réel effort de simplification et de l’abandon, par le ministère de l’agriculture, de l’extrême sophistication des règles nationales de mise en œuvre de la Pac, souvent en réponse à la demande des professionnels ».

Les retards de paiement résorbés à la fin 2018

Les paiements des aides Pac 2018 «seront effectués selon le calendrier normal», avec une «avance au 16 octobre» et un paiement du solde «en décembre», a déclaré Valérie Metrich-Hecquet, directrice de la performance économique et environnementale des entreprises (DGPE) au ministère de l’Agriculture, à l’occasion de la présentation au Sénat, le 10 octobre, d’un rapport sur les retards de paiement de la période 2014-2017. Un bémol toutefois : les mesures agroenvironnementales (MAE) 2016 et 2017, respectivement versées à 50 % et 10 % déjà, ne le seront dans leur «quasi-totalité» qu’à la «fin 2018». Des sommes qui représentent environ 3 % des 10 Mds€ d’aides Pac perçues annuellement par les agriculteurs français.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui