L'Action Agricole Picarde 03 juin 2019 à 08h00 | Par Réussir

Aliments ultra-transformés : risque accru de maladies cardiovasculaires

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Deux études parues le 29 mai dans le British medical journal pointent les risques pour la santé d’une consommation élevée d’aliments «ultra-transformés». La première a été menée par le Dr Mathilde Touvier (Inserm) sur plus de 100 000 participants à l'étude NutriNet-Santé (2009-2018). Sa conclusion : passer de 15 % de produits ultra-transformés dans l’alimentation à 25 % est associé à une augmentation de 12 % du risque de maladies cardiovasculaires (13 % pour les maladies coronariennes et 11 % pour les AVC). Une association «statistiquement significative», selon l’auteure, qui a pris en compte les autres caractéristiques des participants (tabac, alcool, activité physique, statut socio-économique, âge, sexe, poids, etc.). «L'étude ne permet pas à elle seule de conclure à un lien de cause à effet», précise-t-elle. La seconde étude a été menée par la chercheuse espagnole Maira Bes-Rastrollo auprès de 20 000 diplômés universitaires. Elle met en évidence qu’une consommation plus élevée d'aliments ultra-transformés (plus de quatre portions par jour) est associée à un risque accru de mortalité toutes causes confondues (+62 %) par rapport à une consommation de moins de deux portions par jour.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui