La Vie Charentaise 18 février 2019 à 08h00 | Par A.V.

Allier conservation des sols et agriculture biologique

L’association BASE a accueilli à Dignac Sébastien Angers. L’agriculteur québécois est agronome de formation. Il est venu partager ses essais en matière d’agroécologie et de conservation des sols sur son exploitation biologique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 « La gestion des sols est primordiale. La structure du sol est ce qui apporte la rentabilité nette », estime Sébastien Angers.
 « La gestion des sols est primordiale. La structure du sol est ce qui apporte la rentabilité nette », estime Sébastien Angers. - © A.V.

Allier agriculture de conservation des sols et agriculture biologique, « c’est comme apprendre à faire du monocycle. Au début, il faut se tenir avant de trouver son équilibre ». La formule de Sébastien Angers, agriculteur biologique au Québec et agronome de formation, a le mérite de montrer le pari difficile de l’agriculture moderne. « L’agriculture est un déséquilibre face à l’équilibre naturel », Dans une salle des fêtes de Dignac bien remplie, il a pu présenter ses travaux, à l’invitation   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Vie Charentaise

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui