L'Action Agricole Picarde 16 janvier 2019 à 11h00 | Par Réussir

ANMF : démission de trois meuniers

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Grands Moulins de Paris (Vivescia), Moulins Soufflet et Caproga La Meunière ont démissionné de l’ANMF (meunerie française) sur fond de désaccord concernant une hausse de la CVO (Cotisation volontaire obligatoire), ont-ils annoncé le 15 janvier. Les trois meuniers ont décidé avec Moulins Dumée de créer l’Association de promotion de la meunerie de France «pour représenter leurs intérêts auprès des pouvoirs publics», selon un communiqué commun. Ils parlent d’«un désaccord profond avec la décision du conseil d’administration de l’ANMF de proposer une augmentation de la CVO perçue sur les farines panifiables à hauteur de 5 €/t à compter du 1er juillet 2019», contre 0,2 €/t aujourd’hui. «Dans un contexte de surcapacité industrielle en France, de concurrence accrue des producteurs étrangers de farines et d’évolution des attentes des consommateurs, l’Association de promotion de la meunerie de France souhaite défendre un projet à même de renforcer la compétitivité des entreprises», explique-t-elle. Et de dénoncer «les conséquences particulièrement graves» des décisions de l’ANMF «sur les équilibres financiers» des acteurs de la meunerie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui