L'Action Agricole Picarde 12 décembre 2017 à 08h00 | Par AAP

Avenir de la Pac : les Vingt-huit Etats membres circonspects

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les ministres de l’agriculture de l’UE ont réservé le 11 décembre, à Bruxelles, un accueil plutôt tiède aux orientations de la Commission européenne pour la prochaine Pac. Son projet phare de confier plus de responsabilités aux Etats membres pour la mise en œuvre de cette politique a fait l’objet de réserves émanant, entre autres, de l’Espagne de l’Italie et de la Pologne, alors que les «libéraux» (Suède, Danemark, Pays-Bas) ainsi que, dans une moindre mesure, l’Irlande et l’Allemagne se sont montrés plus ouverts. La France a jugé que ce nouveau modèle n’aura d’intérêt que s’il amène une réelle simplification.

Plusieurs pays ont aussi rappelé leur opposition à un éventuel cofinancement national des paiements directs (France, Irlande, Italie...), ou bien regretté le peu de place donné par la communication de la Commission sur «l'avenir de l'alimentation et de l'agriculture» au soutien des marchés et à la gestion des risques (Belgique, Roumanie, Irlande, Italie...), ou encore plaidé pour le maintien des aides couplées (Autriche, Pologne, Belgique...).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui