L'Action Agricole Picarde 29 mai 2018 à 06h00 | Par AAP

Bien-être animal : restriction du droit des associations à se porter partie civile

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les députés ont adopté le 27 mai un amendement de la rapporteure de la commission du développement durable visant à limiter la portée de l'article du projet de loi qui étend aux associations de défense et de protection des animaux le droit de se porter partie civile pour des infractions au Code rural. Cet amendement propose de restreindre ce droit «aux seuls délits», et donc d'exclure les contraventions. La rapporteure a justifié cette décision par le nombre important (461) de contraventions dénombrées en 2016, contre 22 condamnations en matière délictuelle. Le ministre de l'Agriculture, qui a donné un avis de sagesse, a rappelé que la possibilité pour les associations de se porter partie civile n’est ouverte que pour des infractions «constatées par des contrôleurs assermentés par l’Etat que sont les agents du ministère de l’Agriculture».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui