L'Action Agricole Picarde 06 décembre 2018 à 18h00 | Par Réussir

Bruxelles envisage des droits compensateurs sur le biodiesel argentin

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les services de la Commission européenne ont conclu leur enquête anti-subvention sur les importations de biodiesel argentin et proposent de leur imposer un droit compensateur définitif allant de 25 % à 33,4 % selon l’entreprise exportatrice concernée. Un niveau de droit qu’ils jugent «suffisant pour éliminer le risque de préjudice» que représentent ces « importations subventionnées » pour l’industrie de l’UE. Les «parties intéressées» ont jusqu’au 13 décembre pour transmettre leurs commentaires éventuels à Bruxelles. Il reviendra ensuite à la Commission de prendre formellement la décision d’instaurer ces droits compensateurs, sans effet rétroactif toutefois. «À travers un ensemble de mesures» visant notamment à «abaisser artificiellement le prix intérieur du soja», les autorités argentines apportent «directement ou indirectement un soutien au revenu/prix à l’industrie du biodiesel», selon les conclusions de l’enquête. Celle-ci avait été lancée fin janvier sur la base d'une plainte déposée par le Bureau européen du biodiesel, alors que les droits antidumping imposés en 2014 par l’UE sur le biodiesel argentin avaient été fortement revus suite à une condamnation de l’OMC.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui