L'Action Agricole Picarde 10 octobre 2017 à 08h00 | Par AAP

Bruxelles se justifie

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Nous ne pouvions pas avancer dans les négociations sans une offre crédible sur ces deux produits», a justifié Phil Hogan devant le Conseil agricole de l’UE, le 9 octobre, à Luxembourg, après que la France, soutenue par huit autres États membres, se soit inquiétée des concessions offertes par la Commission de Bruxelles pour le bœuf (70 000 t) et l’éthanol (600 000 t) lors de la dernière session de négociations de libre-échange avec le Mercosur. Une offre qui, au demeurant, a «déçu» les partenaires sud-américains, a noté le commissaire à l’agriculture, conseillant toutefois à ceux-ci de «modérer leurs attentes».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui