L'Action Agricole Picarde 19 juin 2020 à 08h00 | Par AgraPresse

Caprins : inquiétudes sur les 500 t de viande stockée

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«À ce jour, les trois entreprises du secteur (Loeul et Piriot, Ribot et Palmid’Or) supportent environ 500 tonnes de surstock; le désengorgement de la filière caprine devient donc aujourd’hui une priorité», prévient Interbev caprins dans un communiqué du 18 juin. À l’issue d’une réunion le 16 juin, l’interprofession bétail et viandes estime que «sans solution de débouché, ces volumes vont peser sur l’équilibre des entreprises et très certainement hypothéquer les saisons à venir et ce dès le mois de septembre 2020». Pour éviter que la crise n’ait raison de la filière, l’interprofession mise sur trois axes de travail : organisation de la filière, transparence des coûts, et recherche de nouveaux débouchés. Objectif affiché par Interbev : «Faire évoluer durablement la filière chevreau.» Interbev rappelle que la filière caprine a mis en place durant la crise un dispositif de promotion similaire à celui de la viande ovine, avec l’appui de la distribution. Côté ministère, déplore cependant l’interprofession, la réponse «n’a pas été à la hauteur des espérances des professionnels de la filière caprine et les difficultés demeurent».

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui