L'Action Agricole Picarde 28 janvier 2016 à 08h00 | Par Stéphane Lefever

Cerfrance Somme accentue son accompagnement de ses clients

Le centre de gestion poursuit son adaptation à l’environnement économique qui reste atone afin d’être toujours plus prêt de ses clients.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De g. à d. Hervé Demalle, président de Cerfrance Somme, Olivier Taisne, directeur de Cerfrance Somme et Patricia Poupart.
De g. à d. Hervé Demalle, président de Cerfrance Somme, Olivier Taisne, directeur de Cerfrance Somme et Patricia Poupart. - © AAP

Au cours de l’assemblée générale de Cerfrance Somme, qui s’est déroulée le 26 janvier dernier à Amiens, Olivier Taisne, directeur du Cerfrance Somme s’est exprimé ainsi «La baisse des créations d’entreprise, la stagnation des chiffres d’affaires et des marges, les évolutions sectorielles nécessitent de nous adapter.»
Le centre de gestion a enregistré une progression d’un peu moins de 2 %, cette année, dans les secteurs de l’artisanat, du commerce et des professions libérales, alors que l’érosion du nombre d’agriculteurs se poursuit, conséquence de la pyramide des âges.
Pour accompagner ses clients, Cerfrance Somme a renforcé son personnel (302 salariés), notamment par la mise en place du CICE (Crédit d’impôt compétitivité emploi). Ceci lui a permis de se renforcer auprès de ses adhérents et de consolider certains secteurs, comme l’environnement, la gestion de patrimoine et le conseil aux entreprises.

L’activité de conseil
Comme l’a rappelé Hervè Demalle, président de Cerfrance Somme, «notre statut associatif et notre fonction de conseil constitue notre raison d’être de Cerfrance Somme».
Le chiffre d’affaires global cette année atteint 20,956 millions, soit une hausse de 2,60 % par rapport à l’an dernier. Ce chiffre d’affaires, se réparti de la manière suivante : 72 % est dédié à la comptabilité des adhérents, 16 % aux activités de conseil, 6 % aux prestations en social, 3 % à l’environnement et 3% aux prestations juridiques.

Rester mobilisé
Compte tenu du contexte agricole mitigé, accentué par une crise de l’élevage, des évolutions réglementaires et administratives de plus en plus contraignantes (DSN, Pac, instabilité des règles fiscales,…) nous devons rester mobilisés «pour l’accompagnement qualitatif des créateurs, des repreneurs afin de permettre à un certain nombre de jeunes de mûrir un projet, d’évaluer la faisabilité et les conditions de réussite, d’ajuster et d’optimiser, de réussir la mise en place et de les pérenniser», a rappelé Olivier Tais­ne. Tout ça, se fait par la diffusion de références, d’information pertinente, d’optimisation, de regard extérieur,… Nous le devons par l’envoi d’Emailing (plus de 20 000 cette année), de réunions d’informations (1 311) et de formations (92 sessions avec 824 participants).
L’accompagnement de la production de lait s’est poursuivi cette année par le biais de la formation «Entreprendre et Réussir lait» qui a permis de créer un groupe collectif sur l’activité laitière. Les carrés d’échange, instaurés l’an dernier continue leur chemin. Cette année Cerfrance Somme met en place une certification collective ISO 9001, pour permettre aux TPE de pouvoir s’y adapter avec un coût raisonnable.

Assurer un service durable
Cerfrance Somme apporte les réponses liées aux évolutions réglementaires par l’accompagnement, notamment, au niveau des fiches de paye et de la DSN et de l’assistance exceptionnelle cette année dans les diagnostics élevage qui ont été réalisés, soit plus de 550.
Cette année a vu le déploiement d’un nouveau système de «scannarisation de factures», ce qui permet actuellement, à une centaine d’adhérents, d’envoyer leurs factures directement à leur comptable, pour établir leur comptabilité.
La mise en place de «Cerfrance connect» (1 083 comptes activés) vient remplacer le bureau en ligne. Cela permet d’accéder à ses données et à des supports pour réaliser des prévisions de toutes sortes. Et de se trouver en permanence connecté à son centre de comptabilité et de conseil (réalisation de devis, facturier, calculer les échéan­ces d’un emprunt,…). Le président, Hervé Demalle a souligné : «Le numérique prend une grande ampleur, on dématérialise de plus en plus les supports comptables, le virtuel est en train de prendre la place du papier, c’est pourquoi il faut rester très vigilant sur les données qui sortent de nos entreprises».
Et pour terminer l’assemblée, Hervé Demalle n’a pas oublié de rappeler «qu’il fallait rester optimiste, mais accepter de remettre en cause certaines habitudes» et «de coller le mieux possible aux besoins de nos adhérents» et de reprendre le slogan de Cerfrance Somme : «Entreprendre ensem­ble»

Le Cerfrance Somme en chiffres

L’association de gestion et de comptabilité (AGC) compte

6 813 adhérents
3 518 agriculteurs (-0,65 )
1 968 commerçants et artisans (+3,10 %)
166 professions libérales (+ 5,70%)
1 161 particuliers (+ 3,40 %)

L’AGC a réalisé
5 000 fiches de paye mensuelles
1 260 déclarations PAC

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture de Picardie

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui