L'Action Agricole Picarde 23 juillet 2019 à 10h00 | Par Réussir

Ceta : la FNB s'inquiète de la gouvernance des contingents d'importation

Abonnez-vous Réagir Imprimer

A la veille du vote de l’Assemblée nationale sur la ratification de l’accord de libre échange entre l’UE et le Canada (Ceta), la Fédération nationale bovine (FNB) s'inquiète, dans un communiqué du 22 juillet, de la gouvernance des contingents d'importation accordés. Selon elle, «la Commission européenne et le Canada pourront décider d’augmenter le volume du contingent de viandes bovines canadiennes importées... sans aucune consultation des Etats membres». Dans le cadre du Ceta, est en effet créé un Comité mixte destiné à prévenir les problèmes qui pourraient se présenter au cours de sa mise en œuvre.

Ce comité, indique le texte de l’accord, «peut décider d'amender les protocoles et annexes» du Ceta. Mais précise-t-il néanmoins cette décision doit «être prise conformément aux obligations et procédures internes respectives» de l’UE et du Canada nécessaires à l'entrée en vigueur de l'amendement. Les États membres devraient donc avoir une certaine maitrise sur ce qui s’y décide. Un contingent d’importation tarifaire à droit nul de 45 000 t par an de viande bovine sans hormone est progressivement ouvert depuis 2017 par l’UE pour le Canada dans le cadre du Ceta.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui