L'Action Agricole Picarde 02 mars 2017 à 08h00 | Par François Magnier

Chambre d’agriculture : de l’irrigation aux circuits courts

Retour sur la session de la Chambre d’agriculture de la Somme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AAP


Daniel Roguet a présenté les services de la Chambre d’agriculture de la Somme ce mardi 28 février, en présence du Préfet de la Somme, Philippe De Mester et de Laurent Somon, président du Conseil dé­partemental. Celui-ci a tenu à ce que les membres de la session rendent un hommage appuyé à la mémoire de Xavier Beulin, avec des propos de Denis Delattre.

La session a permis de faire le point sur les projets de développement des productions légumières suite à l’installation de l’usine Del Monte à Croixrault, sur l’arrêté phytosanitaire, les conséquences du nouvel arrêté délimitant les communes classées en zones vulnérables et l’opération Avenir élevage 80, pour lesquelles le contingent d’audits financés par la région est épuisé à ce jour.
En dossier phare, Emmanuel du Tertre, responsable du département environnement, a présenté les contours d’un nouvel arrêté cadre de la gestion de la ressource en eau. Certes, la climatologie actuelle ne laisse pas, pour l’heure, présager une année de sécheresse. Ce­pendant, les pressions sociétales ont amené les autorités départementales à demander à modifier le dispositif qui prévaut depuis plus de dix ans et qui laisse le choix aux irrigants entre le système de gestion horaire et le dispositif de gestion volumétrique. La coexistence des deux régimes ne permet pas un affichage clair auprès du grand public, aussi la session a-t-elle fait le choix d’un seul dispositif, à savoir celui de la gestion volumétrique. Le projet d’arrêté cadre fixera donc un volume de référence départemental à hauteur de 57 millions de m3 comme base, à partir duquel des restrictions seront apportées selon les seuils de déclenchement (cf. tableau).
Cet arrêté cadre s’assortit d’une supervision plus fine des différentes masses d’eau pour tenir compte des zones hydrogéologiques, avec un contingent affecté permettant le développement des activités nécessitant l’accès à l’eau.
Daniel Roguet a souligné l’importance de cet arrêté pour apporter une attractivité territoriale durable aux industries agroalimentaires de cette filière. Le Préfet s’est dit satisfait d’aboutir à un cadre de travail stabilisé, qui, selon lui, sécurisera les agriculteurs en cas de difficultés climatiques.
Sur d’autres sujets, il est revenu sur divers points de l’année écoulée, notamment sur l’avancée concernant l’intégration de la zone des Bas Champs dans les zones à cultures spécifiques. Pour sa part, Laurent Somon a rapporté l’ensemble des sujets agricoles sur lesquels le Conseil départemental apporte un appui aux filières agricoles, notamment en consolidant le financement territorial du PCAE.

- © AAP

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui