L'Action Agricole Picarde 05 novembre 2020 à 21h00 | Par Vincent Fermon

Chasse et confinement : « On aura des réponses bientôt » avance Yves Butel

A l'issue d'une réunion de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS) qui s'est tenue cet après-midi, jeudi 5 novembre, le président de la fédération des chasseurs de la Somme a détaillé les premières mesures obtenues.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dès samedi, des opérations de régulation des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts pourront avoir lieu dans le département de la Somme. La chasse du gibier d’eau reste quant à elle suspendue.
Dès samedi, des opérations de régulation des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts pourront avoir lieu dans le département de la Somme. La chasse du gibier d’eau reste quant à elle suspendue. - © Pixabay

La réunion aura duré 1h30 à Amiens cet après-midi et elle aura permis à ses participants d'évoquer non seulement la demande conjointe des chasseurs et du monde agricole de déroger aux règles du confinement pour organiser la régulation des espèces susceptibles de causer des dégâts, mais aussi l'attente des chasseurs de gibier d'eau.

Concrètement, qu'en est-il sorti ? Le président de la Fédération des chasseurs de la Somme, Yves Butel est formel : « Nous aurons des dérogations qui permettent de chasser le grand gibier responsable de dégâts mais aussi d'autres espèces susceptibles de provoquer des dégâts : lapin, pigeon, renard, mustélidés, corvidés ».

Cette dérogation devrait être à opérationnelle « à partir de samedi ». Ainsi, dès cette date, « nous pourrons être sur le terrain pour opérer quelques actes de régulation ».

Pour le gibier d'eau, encore de la patience

En ce qui concerne la chasse du gibier d’eau que ses aficionados réclament à cor et à cri, malgré l'obligation du confinement, « la préfète nous a écouté », indique Yves Butel. Il était accompagné lors de cette réunion de la CDCFS des présidents des associations de chasseurs de gibier d'eau de la Baie de Somme, Nicolas Lottin et de la Baie d'Authie sud, Eric Kraemer, ainsi que de quelques administrateurs de la FDC80.

Pour appuyer leur demande, les chasseurs de gibier d'eau ont pu faire valoir (entre autres) le rôle de sentinelle sanitaire qu'ils estiment jouer dans la surveillance de la propagation de l'influenza aviaire. Pour les services de l'Etat, l'heure reste à la réflexion : « La préfète nous a demandé de la patience et d'être collectivement intelligents », a souligné M. Butel ; une manière d'appeler les chasseurs de gibier d'eau à respecter les mesures de confinement en attendant d'avoir des nouvelles de leurs instances représentatives comme des pouvoirs publics.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui