L'Action Agricole Picarde 01 octobre 2018 à 10h00 | Par AAP

Chlordécone : le tableau des maladies professionnelles sera «réactualisé» (E. Macron)

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«J’ai demandé que les tableaux des maladies professionnelles soient réactualisés en fonction des connaissances scientifiques, en priorisant l’impact de la molécule Chlordécone», a annoncé Emmanuel Macron jeudi 27 septembre en marge d’un déplacement en Martinique. «Il est possible d’avancer davantage sur les maladies professionnelles pour les personnes particulièrement exposées à la molécule», a confirmé le chef de l’État. L’Inserm et l’Anses rendront leurs travaux sur la question «d’ici mars prochain», les partenaires sociaux entamant ensuite leurs travaux «sur la base de cette expertise». La procédure d’ouverture du registre des maladies professionnelles «sera engagée par le gouvernement dès le 2 octobre pour le régime général et le 9 octobre pour le régime agricole», a confirmé Emmanuel Macron. Le chef de l’État a, par ailleurs, annoncé l’action de l’État «sera porté à 3M€ par an», soit «une augmentation de 40 % sur deux ans» dans le cadre du plan Chlordécone visant à accompagner les acteurs économiques, notamment agricole, et les territoires. La priorité sera donnée à un «accroissement du contrôle des sols, des aliments» et «l’achèvement de la cartographie des zones polluées», a déclaré le président de la République, qui a également précisé que les travaux préparatoires d’un 4e plan seront «enclenchés d’ici l’été 2019». «Nous devons coordonner nos efforts pour aller vers le 0 Chlordécone dans l’alimentation» a-t-il par ailleurs souhaité en précisant que les nouveaux seuils de LMR, à très court terme, «seront beaucoup plus stricts, conformément aux recommandations de l’Anses».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui