L'Action Agricole Picarde 07 octobre 2018 à 06h00 | Par Terres Inovia - L.Ruck – N.Latraye

Colza : comment lutter contre le charançon du bourgeon ?

Quelques conseils pour lutter contre le charançon du bourgeon terminal, qui cause des dégâts sur le colza.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sur des colzas bien développés et poussants, la nuisibilité est réduite.
Sur des colzas bien développés et poussants, la nuisibilité est réduite. - © Terre innova



Le charançon du bourgeon terminal adulte est discret, et sa présence ne peut être détectée dans les parcelles que dans des pièges (cuvettes jaunes en haut de la végétation). Les dégâts des larves des charançons du bourgeon terminal ne sont généralement visibles qu’après la reprise de végétation à un moment où il n’y a plus aucune possibilité de lutte. La lutte vise donc les adultes de façon à les détruire avant la ponte. La nuisibilité des larves est moindre sur des colzas développés et poussants.

Contre le charançon du bourgeon terminal résistant, le conseil est d’utiliser Daskor 440® ou Boravi WG 1,5 kg/ha. En l’absence de résistance, comme dans certains départements du Sud, les pyréthrinoïdes seuls peuvent encore être utilisés. Raisonner les interventions en consultant, de préférence, le bulletin de santé du végétal (BSV) qui vous renseignera sur la dynamique des vols et, dans certaines régions, sur les risques d’entrée en ponte.
Si les premières captures sont précoces (courant septembre), il faut se baser sur les données des bulletins de santé du végétal (vol, maturation, ponte), afin de ne pas intervenir trop tôt. En l’absence de données de pontes, intervenir une quinzaine de jours après les premières captures.
Si les premières captures ont lieu courant octobre (cas le plus fréquent), mieux vaut intervenir en général huit à dix jours après. Confirmer si possible le risque par des données BSV (vol, maturation, ponte).
Un traitement effectué sur charançon devrait également être efficace sur larves de grosse altise, si elles sont présentes et sensibles au traitement. Vérifier l’efficacité du traitement réalisé contre le charançon du bourgeon terminal sur les larves de grosses altises.

- © AAP

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui