L'Action Agricole Picarde 14 septembre 2017 à 08h00 | Par STEPHANE LEFEVER

Comment se protéger des impayés de loyer

Les loyers impayés représentent environ 3 % du parc locatif privé. Ce risque n’est pas négligeable. Panorama des dispositifs privés ou publics pour y échapper.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AAP

La caution d’un tiers à votre locataire est la chose la plus courante et la plus simple à faire. Elle peut être solidaire et son coût est gratuit. C’est souvent un parent proche du locataire qui s’engage à payer à sa place s’il ne paie plus son loyer. L’idéal est de faire une caution solidaire. Celle-ci permet de poursuivre l’un ou l’autre des cautions sans devoir s’adresser, au préalable, au locataire. Attention, caution et assurance pour loyers impayés ne sont pas cumulables, sauf s’il s’agit d’un apprenti ou d’un étudiant. La caution est souvent employée entre les enfants étudiants et les parents.

 

Au sommaire de l’article :

 

La garante des risques locatifs (Visale)

La garantie des loyers impayés

La caution locative étudiante

 

Retrouvez l’intégralité de l’article dans votre journal l’Action Agricole Picarde.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui