L'Action Agricole Picarde 05 novembre 2020 à 14h00 | Par Vincent Fermon

Commerces et confinement, le rappel à l'ordre de la préfète

La préfète de la Somme annonce déférer au tribunal administratif les arrêtés municipaux d'ouverture des commerces de centre-ville.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A peine autorisés par arrêté municipal à rouvrir leurs portes en dépit du confinement, les commerces non essentiels de plusieurs villes où cette initiative a été prise pourraient devoir rebaisser le rideau, suivant la décision des tribunaux administratifs.
A peine autorisés par arrêté municipal à rouvrir leurs portes en dépit du confinement, les commerces non essentiels de plusieurs villes où cette initiative a été prise pourraient devoir rebaisser le rideau, suivant la décision des tribunaux administratifs. - © Pixabay

On ne transige pas sur les règles de fermeture des commerces non essentiels en raison du confinement, un point c'est tout. C'est le message transmis en substance par la préfecture de la Somme qui vient d'annoncer ce jeudi 5 novembre son intention de déférer devant le tribunal administratif les arrêtés pris par les maires de plusieurs communes samariennes autorisant les commerces de centre-ville à ouvrir malgré les mesures de confinement.

Au Crotoy, comme à Abbeville notamment, ce type d'arrêtés municipaux permettait depuis le début de semaine aux commerces dit « non essentiels » d'accueillir leur clientèle, à la condition de respecter des conditions strictes : plages horaires d'ouverture limitées, limitation du nombre de clients, respect d'une distanciation physique, port du masque, désinfection des mains, tenue d'un registre de visiteurs, aération et désinfection des locaux, interdiction de toucher les articles...

Mais l'initiative pourrait rapidement tourner court. Car dans le même temps, la préfecture indique que « des contrôles auront lieu dans les commerces dans l'objectif de rappeler les règles en vigueur ».

Une situation sanitaire exceptionnelle

« Les commerces sont directement concerne?s par les mesures de confinement qui ont un fort impact sur leur activite? », reconnait la prefète de la Somme, Muriel Nguyen, mais tient à rappeler que la situation épidémiologique du département est « préoccupante », chiffres à l'appui : « Le taux d'incidence a plus que double? en quinze jours, passant de 119 pour 100 000 habitants le 21 octobre a? 259 au 3 novembre ; pour les plus de 65 ans, ce taux est passe? de 222 a? 318 sur la même pe?riode ; le nombre de de?ce?s est de 273 depuis le de?but de la crise sanitaire. La priorité? est donc de freiner a? la propagation du virus pour protéger les Français et empe?cher que les hôpitaux ne soient sature?s », indique la représentante de l'Etat.

Quant aux conséquences redoutées sur l'économie et la survie des commerces impactés par les mesures de confinement, la préfecture rappelle que la mise en place des mesures de soutien e?conomique exceptionnelles aux entreprises. « En plus de mesures de soutien aux entreprises, des dispositifs spe?cifiques sont pre?vus pour accompagner les commerc?ants, poursuit la préfecture. Les ventes re?alise?es sur internet et collecte?es en magasin ne seront pas prises en compte dans le calcul du chiffre d'affaires qui donne acce?s au fonds de solidarite? ; une enveloppe de 100 millions d'euros sera consacre?e a? la nume?ration des commerces... ».

Pas sûr que cela suffise à faire retomber l'incompréhension et la colère des commerçants.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous