L'Action Agricole Picarde 05 juillet 2019 à 11h00 | Par AAP

Comptes de l’agriculture : une nouvelle occasion de fustiger l'accord UE-Mercosur

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La publication des comptes de l’agriculture, le 4 juillet par la Commission des comptes de la Nation, a été l’occasion pour les syndicats agricoles de sonner une nouvelle charge contre les accords de libre-échange, Mercosur et Ceta en tête. Dans leurs communiqués de presse respectifs, chacun a cherché au détour du rapport un argument à relier à ce cheval de bataille. D'après la Confédération paysanne, «en viande bovine, la baisse des volumes va s’accentuer si l’accord de libre-échange avec le Mercosur est définitivement ratifié». A la FNSEA, on s’interroge : «Alors que les accords sont signés avec le Ceta et annoncés avec le Mercosur, comment la courbe de la valeur ajoutée agricole va-t-elle opérer un véritable redressement ?» Pour le syndicat majoritaire, nul doute que «ces importations anéantiraient les possibilités de valoriser les productions françaises à leur juste prix et conduiraient des filières vers des difficultés irréversibles». Un argument qui fait mouche également à la Coordination rurale : «Ce n’est pas la signature des accords du Mercosur ou la ratification du Ceta qui apporteront la solution pour sortir le secteur agricole de sa dépression

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui