L'Action Agricole Picarde 19 juin 2019 à 09h00 | Par AAP

Congé maternité des agricultrices : les syndicats agricoles saluent «une avancée»

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La FNSEA a indiqué «se réjouir» de l’allongement de la durée d’arrêt de travail minimale des agricultrices en congé maternité à huit semaines par un décret gouvernemental du 14 juin, y voyant «un renforcement de la protection des futures mères», dans un communiqué le 18 juin. Idem pour le Modef qui a déclaré «se féliciter de cette avancée», dans un communiqué le même jour. «C’est un plus indéniable», a également commenté Catherine Laillé, présidente de la section agricultrice de la Coordination Rurale. Sur l’autre mesure prévue par le décret, la possibilité pour les agricultrices de bénéficier d’indemnités journalières en cas d’impossibilité pour se faire remplacer, les réactions sont un peu plus mesurées. Si la FNSEA prend acte de la mesure, elle dit «rester attachée au remplacement sur l'exploitation». «L’objectif premier est quand même de s’arrêter et d’être remplacé», rappelle également Catherine Laillé, pour qui il faut «développer les services de remplacement». Le Modef juge lui aussi «urgent de trouver des moyens humains et financiers pour permettre aux femmes et aux hommes de devenir parents». Il demande aussi «une prise en charge à 100 % du congé maternité» et «un remplacement facilité pour le congé paternité».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui