L'Action Agricole Picarde 26 juin 2014 à 08h00 | Par Hervé Georges

Cultures et élevage à l'heure d'une rupture technologique

Jeudi 12 juin, plus d'une centaine de personnes était présente lors de la porte-ouverte, labellisée «Innov'action», au Gaec des 4 vents à Thieulloy l'Abbaye.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AAP

Trop longtemps délaissée l'agronomie revient au premier plan des préoccupations des agriculteurs pour anticiper les évolutions prévisibles de l'agriculture : produire plus, mieux et diminuer la pression sur l'environnement.
Le machinisme peut apporter des réponses à certaines questions agronomiques. L'opération Mécapole 2014 lancée par les chambres d'agriculture de Picardie a pour objectif de mettre en valeur les innovations en matière de machinisme qui permettent aujourd'hui de répondre à ce challenge. Après les trois manifestations départementales du printemps, le 11 septembre 2014 à Ham, sera le temps fort de Mécapole 2014.
Les démonstrations départementales, labellisées Innov'action, n'aurait pas eu la même réussite sans les nombreux partenariats mis en oeuvre : FD Cuma de la Somme, Tereos, Sicatech, la Féculerie de Vic sur Aisne, Arvalis, Nord Pulvé, Sky, Agronomic. Le 12 juin dans la Somme avait également lieu une rencontre sur l'innovation en élevage et des formations dans le cadre du Programme Eau et Agriculture de l'Agence de l'eau Artois Picardie.


Une vitrine de techniques agronomiques innovantes

La journée départementale organisée par la chambre d'agriculture de la Somme, reposait sur trois pôles essentiels : la localisation des intrants au semis, la gestion de la fertilité par les drones et la vitrine protection intégrée.
Localisation des intrants au semisLe pôle localisation des intrants vise à poursuivre l'expérimentation sur l'implantation dès le semis d'engrais localisé. La nouveauté de cette année est bien de tester de nouvelles méthodes de désherbage localisé là aussi dès le semis et de coupler cette technique avec du désherbage mécanique (bineuse). En effet, le binage ne permet pas toujours un contrôle optimal des mauvaises herbes sur le rang. L'application d'un désherbant sur la ligne de semis du maïs vise à combler cette lacune. Pour ce faire, le semoir à maïs a été modifié avec la mise en place derrière chaque élément semeur d'une buse de pulvérisation qui vient désherber le rang simultanément au semis. Le binage du maïs effectué à cinq feuilles a permis de désherber l'inter-rang. Au final, seuls 15 cm sur un inter-rang de 75 cm ont été désherbés, soit une réduction de la dose de désherbant de 80 % et de 66% pour un inter-rang de 45 cm. L'expérimentation se fait sur ces deux distances d'inter-rang afin de juger de l'impact sur le désherbage final. Cette expérimentation vise toutes les cultures en rang : maïs, betterave, colza avec pour objectif d'uniformiser cette distance, ce qui permettrait d'optimiser à la fois le semoir et la bineuse.
Le drone pour cartographier les parcellesLe pôle drone visait à présenter et faire évoluer deux types de drones ; un «drone avion» et un drone hélicoptère. Le premier est utilisé pour effectuer une cartographie des parcelles. Celle-ci sert ensuite de base pour optimiser la fertilisation azotée du blé. Ce drone est utilisé par la Chambre d'agriculture de la Somme pour effectuer des conseils azote directement auprès des agriculteurs.Un drone hélicoptère a aussi été présenté. Un autre objectif : celui-ci vole à plus basse altitude et permettra là aussi de réaliser des cartographies de parcelles, dont des cartographies de mauvaises herbes. Ces deux types de drones ont l'avantage d'être réactifs. L'avantage est de choisir la période de vol notamment au plus près des besoins en azote du blé.
Conduite du blé en protection intégréeLa vitrine protection Intégrée (PI) comportait deux parties : un essai classique variété blé conduit en PI et un essai conduite. Celui-ci consiste à tester simultanément sur une parcelle différents itinéraires de conduite du blé. Trois facteurs sont testés : densité de semis (classique et intégrée), type de pulvérisation (classique et Bas Volume) et variété. Trois variétés aux profils très différents sont testées: une très sensible (Trapez), une intermédiaire (Selekt) et une tolérante (Oxebo). Au final, l'objectif est de déterminer l'itinéraire le plus adapté. Bien entendu, ce type d'essai sera conduit sur plusieurs années pour tester différents scénario climatiques.

Le 11 septembre : journée régionale Mécapole à Ham

Conjuguer machinisme et innovations agronomiques. C'est le thème des trois journées départementale Mécapole 2014 qui ont réuni trois cents participants.
Rendez-vous maintenant le 11 septembre 2014 à Ham, dans la Somme, de 9h30 à 17h pour la journée régionale.

Au programme :
Présentation de matériel agricole, démonstrations, exposés et conférences sur cinq thématiques :
o Assistance à la conduite (GPS, guidage)
o Fertilisation (localisation, modulation d'apport intra parcellaire...)
o Phytosanitaires (désherbage mécanique, localisé, réduction de dose, ...)
o Implantation des cultures (semis simplifiés, semis direct, strip till...)
o Gestion des inter-cultures (implantation, ...) 

Retrouvez toutes les informations sur : http://www.chambres-agriculture-picardie.fr et sur la page Facebook Mecapole 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui