L'Action Agricole Picarde 08 juin 2017 à 08h00 | Par Elisabeth Castellan (pour l’équipe EuroDairy Hauts-de-France)

De l’éleveur au gestionnaire d’entreprise

Visites d’exploitations laitières anglaises : «ça fait réfléchir !»

Abonnez-vous Réagir Imprimer
400 ha en un seul bloc, avec des pâtures de 7 ha et des chemins d’accès en travers en béton.
400 ha en un seul bloc, avec des pâtures de 7 ha et des chemins d’accès en travers en béton. - © AAP


La filière laitière anglaise a subi de nombreuses transformations depuis plusieurs années, et connaît un nouveau challenge avec le Brexit. A l’occasion d’un voyage d’étude en Angleterre dans le cadre du projet EuroDairy, un groupe d’éleveurs des Hauts-de-France a pu échanger avec des éleveurs anglais sur leurs stratégies. Ces visites ont parfois été surprenantes, le positionnement étant complètement différent. Ici, les éleveurs sont avant tout des gérants d’entreprise !

La production laitière en Angleterre est assez stable depuis quarante, voire cinquante ans. Par contre, le nombre et la taille des élevages ont fortement évolué. En 1984, le pays comptait 50 000 points de collecte avec 62 VL en moyenne. Aujourd’hui, ce sont 12 500 points de collecte qui sont recensés avec en moyenne 140 VL. La répartition territoriale a elle aussi évolué, avec un transfert des exploitations laitières vers l’ouest, les conditions étant plus favorables à la pousse de l’herbe.
Les débouchés sont la seconde particularité de la filière anglaise. 50 % du lait est consommé sous forme de lait frais (non UHT). Les éleveurs contractualisent directement avec les grandes chaînes de supermarché et doivent ainsi répondre à certaines exigences.

Au sommaire de l’article :
Stratégie de gestion des risques
Ce qui a marqué les éleveurs de la région

Retrouvez l’intégralité de l’article dans votre journal l’Action Agricole Picarde.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture de Picardie

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous