L'Action Agricole Picarde 21 mars 2013 à 09h58 | Par Odile Dalle

Dégâts aux cultures - Des parcelles de colza ravagées par les pigeons

Jusqu’au 31 mars le pigeon peut être tiré sans formalité à respecter.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cette année les dégâts causés par les pigeons ramiers aux cultures sont inquiétants. Les populations sédentaires ont augmenté au cours des cinq dernières. Et elles ont été renforcées d’octobre à février par des migrateurs qui hivernent dans la région», explique Bernard Mailly, administrateur à  la fédération des chasseurs. «Cette année, les dégâts enregistrés sur les colzas sont catastrophiques. Le manque de fruits forestiers, les faines de hêtres et les glands des chênes, dont se nourrissent habituellement les pigeons a aggravé le phénomène».

Rappel de la réglementation
- Entre la clôture de la chasse et le 31 mars 2013, il n’y a plus de système déclaratif, et donc pas de formalités à respecter. Le tir du pigeon s’effectue à poste fixe matérialisé de main d’homme. En deçà de 3 ha, un seul poste fixe est autorisé par fraction de 3ha. Chaque poste fixe ne peut être occupé que par une seule personne. Le nombre de délégataires nommés et désignés ne pourra excéder deux personnes par fraction de 3 ha. Le tir est interdit dans les nids et le dimanche. Il s’agit de prévenir les dommages importants aux activités agricoles.

- Du 1er avril au 30 juin 2013 : le tir est possible sur autorisation préfectorale individuelle délivrée par la Ddtm. Les nouveaux imprimés se trouvent sur le site de la Fdsea  ou celui de la Ddtm (www.somme.developpement-durable.gouv.fr). Il faut savoir que tout imprimé antérieur à l’année 2013 ne sera plus accepté. Il faut bien vérifier que l’imprimé correspond à l’espèce concerné, car différents imprimés sont mis en ligne : corvidés, pies, renards etc.
L’imprimé doit être entièrement complété et il ne faut pas oublier bien entendu de le signer.

- Du 1er juillet au 31 juillet 2013 : un nouvel arrêté préfectoral devra être pris.
La Fdsea a besoin de preuves des dégâts
Rien n’est jamais acquis. Tous les ans le service dégâts de gibier de la Fdsea80 doit préparer un dossier pour la commission faune sauvage de la préfecture. Ce dossier est étayé de photos et d’attestations. Aussi, la Fdsea 80 demande-t-elle aux personnes victimes de dégâts de lui de tels documents. Ce qui lui permettra de préparer le dossier pour 2013 et peut être ainsi faire évoluer la réglementation. Le service dégâts de gibier rappelle que c’est grâce à ce dossier qu’elle a réussi à faire classer le pigeon nuisible (avant il été classé gibier), de sorte qu’il n’est plus besoin cette année de déposer une déclaration pour le tirer au mois de mars.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture de Picardie

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui