L'Action Agricole Picarde 12 août 2020 à 13h00 | Par Chambre d'agriculture de la Somme

Des maïs mis à rude épreuve par la canicule

Les températures élevées de ces derniers jours et le manque d’eau sur le mois de juillet met à rude épreuve les maïs. La floraison femelle a débuté à partir du 15 juillet. Depuis, la station météo d’Abbeville relève un cumul de précipitation de 12,5 mn. Sur la côte, certaines parcelles de maïs se dessèchent, voici un point sur les dates d’ensilage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pixabay

La somme des degrés jour en base 6 est un premier repère pour la date d’estimation de la récolte du maïs ensilage. Pour une récolte au stade optimal de 32-33 % MS, le maïs ensilage a besoin entre 1340 et 1410 degrés jour en variété précoce, 1470 à 1600 pour une variété semi précoce et 1690 à 1760 degrés jour pour une variété tardive. Voici un état des lieux au 09/08, en fonction de différentes stations météo et des dates de semis de la somme des températures.

Au 9 août 2019, la station météo d’Abbeville cumulait 1060 degrés jour depuis le 1er mai. Cette année, avec 1083 degrés jour, nous sommes légèrement en avance. Voici une estimation des dates de récolte en prenant une météo identique à celle depuis le 15 juillet. Bien entendu, sous réserve des conditions climatiques à venir... Les essais MS de la Chambre d’agriculture débuteront ce vendredi 14 août.

Cumul des températures relevées dans le département de la Somme.
Cumul des températures relevées dans le département de la Somme. - © Chambre d'agriculture de la Somme

Avec les températures élevées et le manque de précipitations à certains endroits, les maïs en terre superficiel dont la réserve en eau est épuisée provoque un desséchement de la partie tige et feuille ce qui limite le rendement et accélère la maturité de la plante.

C’est pourquoi le cumul des températures n’est pas le seul critère. Il est nécessaire d’observer vos parcelles. Selon l’état de l’appareil végétatif et le remplissage des grains, la décision d’ensiler peut s’avérer nécessaire.

Le diagnostic d’Arvalis s’appuie sur la maturité du grain et le nombre de grains au m2. L’observation des épis doit se faire à l’intérieur de la parcelle et non au bord.

Maturité du grain : Un grain mature est un grain avec 3 types d’amidon : 1/3 d’amidon vitreux, 1/3 d’amidon pâteux et 1/3 d’amidon laiteux.

Viabilité des grains : la méthodologie se base sur le nombre d’épis/m2 sur 3 fois 10 mètres linéaires et le nombre de grains par épi (Nb de rangs x nb grains/rangs sur 20 épis successifs 3 fois). Cela permet d’estimer le nombre de grains/m2.

 

Estimations des dates de récolte en fonction de la précocité des semis.
Estimations des dates de récolte en fonction de la précocité des semis. - © Chambre d'agriculture de la Somme
Grille de décision en fonction des stades de maturité, du nombre de grains estimé et de l'état de l'appareil végétatif.
Grille de décision en fonction des stades de maturité, du nombre de grains estimé et de l'état de l'appareil végétatif. - © Arvalis Institut du végétal

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui