L'Action Agricole Picarde 27 octobre 2016 à 08h00 | Par Camille Lefranc

Des nouvelles variétés au catalogue officiel français

Le Comité Nord présentait ces nouvelles variétés hybrides, jeudi dernier à la station de création variétale de Breteville. 4 variétés ont été inscrites en 2016 et probablement sept seront proposées à l’inscription pour 2017.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Présentation des hybrides pommes de terre de consommation chair ferme avec Jean-Denis Moal, sélectionneur au Comité Nord Plants.
Présentation des hybrides pommes de terre de consommation chair ferme avec Jean-Denis Moal, sélectionneur au Comité Nord Plants. - © AAP

70 000 nouvelles variétés de pommes de terre sont semées chaque année à la station de création variétale de Breteville du Grand Caux (76). En moyenne, après plus de huit années de test et de sélection seulement quatre ou cinq d’entre elles sont proposées à l’inscription au catalogue officiel français.
La création variétale est l’une des trois missions du Comité Nord Plants, l’association des producteurs de plants de pommes de terre situés au nord de Paris. Ses deux autres missions sont la certification officielle des plants de pommes de terre, l’expérimentation et la recherche.
Les hybrides présentés, jeudi dernier, aux différents acheteurs de plants, sont les nouvelles variétés créées et retenues après plusieurs étapes de sélections et qui potentiellement pourraient être inscrites, dans le futur au catalogue. «Ces hybrides sont avant tout le résultat d’un croisement variétal entre deux fleurs», rappelle Jean-François Roussel, président du Comité Nord. «L’objectif, aujourd’hui pour nous, est de créer et de sélectionner des variétés nouvelles de pommes de terre adaptées dans le respect des prochaines normes environnementales» explique-t-il. «Le tout étant de trouver, bien sûr, un équilibre entre le rendement (premier critère recherché), le pourcentage de gros calibres, la matière sèche, la couleur, le stress hydrique, la sensibilité aux maladies et aux nématodes» ajoute le président. Par ailleurs, chaque création variétale est réalisée en partenariat avec les acteurs de la filière.

Quatre variétés inscrites en 2016
La création variétale est, actuellement, clairement orientée sur la pomme de terre de consommation de gros calibre. Selon Jean-François Roussel, celle-ci s’explique notamment «par une croissance forte du marché de la frite ainsi qu’une segmentation du marché». En 2016, le Comité Nord a inscrit quatre nouvelles variétés au catalogue officiel français dont deux variétés de consommation Croky et Maverick et deux variétés féculières Eris et Rackam. «Crocky est une variété tardive, à destination industrielle» commente Frédérique Rousseau, responsable génétique. «Elle présente un bon rendement, est résistante au nématode RO  1-4, mais reste, toutefois, sensible au mildiou feuillage et tubercule», ajoute-elle. La seconde, Maverick, est une pomme de terre «frite». «Sa force est sa forte proportion de gros tubercules», commente la responsable génétique. Pour les nouvelles variétés féculières inscrites, la première «Eris est une variété très tardive, avec une forte teneur en fécule», décrit Frédérique Rousseau. Elle ajoute même que cette variété est inscrite dans un contexte de réduction de l’utilisation des produits fongicides. «Rackam, quant à elle, est demi-tardive, présente une teneur en fécule assez forte et surtout, elle est peu sensible au mildiou feuillage, la note de sept lui a été attribuée» dit-elle.

2017 : nouvelle réglementation
Concernant cette année, «l’inscription de nouvelles variétés se fera avec la nouvelle réglementation», rappelle la responsable génétique. Afin d’être proposée à l’inscription, une variété nouvelle doit répondre aux règles de décision formalisées dans les règlements techniques d’inscription. Chaque nouvelle variété inscrite doit alors apporter un progrès par rapport à celles actuellement disponibles sur le marché. Ainsi, la nouvelle réglementation prévoit avec l’introduction de la VATE, valeur agronomique, technologique  et environnementale, l’ajout d’une pénalité ou d’une bonification mildiou feuillage lors de l’inscription au catalogue. «Nous pensons, cette année, proposer à l’attribution sept hybrides de pommes de terre de consommation» déclare Jean-François Roussel. «Mais avant, nous attendons les derniers résultats de celles-ci», conclu-t-il.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui