L'Action Agricole Picarde 14 juin 2018 à 16h00 | Par Réussir

Des transactions céréalières reportées ou annulées du fait des grèves de trains

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Des transactions céréalières, notamment à l’export, « sont reportées ou annulées » du fait des grèves de trains, a indiqué Rémi Haquin, président du conseil spécialisé céréalier de FranceAgriMer, le 13 juin. « Des volumes conséquents de céréales n’ont pas trouvé de moyens de transport pour être acheminés. Il n’est pas sûr que les opérateurs français parviendront à réaliser les 8,4 millions de tonnes de blé tendre à l’export sur les pays tiers prévus par FranceAgriMer pour la campagne 2017/18 », a-t-il précisé. Lors de la discussion au conseil spécialisé de ce 13 juin, des professionnels ont indiqué que le transport par camion ne s’est pas encore remis de la désastreuse moisson de 2016, qui a conduit des entreprises de transport à déposer le bilan en 2016-2017. Du fait de ce manque de camions, et de trains depuis les grèves, la demande de transport s'est accrue. Au final, la filière constate que la tonne de céréales transportée par voie fluviale de Bourgogne à Rouen est passé de 6 € il y a cinq ans à 30 € aujourd'hui.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui