L'Action Agricole Picarde 24 mai 2018 à 22h00 | Par AAP

EGA : les députés rejettent le critère géographique pour les indicateurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Lors de la première lecture du projet de loi issu des Etats généraux de l'alimentation le 23 mai, les députés ont rejeté, après avis défavorables du rapporteur et du ministre, l'amendement de la députée Sylvia Pinel (LREM), qui visait à imposer le fait que les indicateurs de coûts de production utilisés dans les contrats soient «nationaux et non européens». Selon le rapporteur, le Conseil d'Etat a rappelé la nécessité que les indicateurs soient «pertinents». Ils peuvent donc, selon Jean-Baptiste Moreau, être «infra nationaux, nationaux, ou européens selon les filières». Les députés ont également rejeté, après avis négatifs du rapporteur et du gouvernement, un amendement visant à rappeler que «la prise en compte de ces indicateurs vise à garantir un revenu décent au producteur». Cet amendement a été défendu par des députés de droite et de gauche. Le rapporteur a indiqué que les indicateurs de coût de production comprennent déjà le revenu des agriculteurs, 1,5 Smic en élevage, par exemple.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui