L'Action Agricole Picarde 04 décembre 2019 à 18h00 | Par AAP

Elevage bovin : retour gagnant d'Agrimax

Eleveur à Bertrancourt, Benoit Lavaquerie a reçu le trophée «Sabot d'Argent» de la grande région Grand Est en race Blonde d'Aquitaine au salon Agrimax.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La belle performance d'élevage de Benoît Lavaquerie a été recompensée lors de la dernière édition d'Agrimax, à Metz.
La belle performance d'élevage de Benoît Lavaquerie a été recompensée lors de la dernière édition d'Agrimax, à Metz. - © D. R.



Chaque année, Bovins Croissance de la région Grand Est récompense les meilleurs éleveurs allaitants au Contrôle de performance. Nominé pour les excellents résultats technique et génétiques de son élevage, Benoit Lavaquerie a remporté le 25 octobre le trophée «Sabot d'Argent». Il était accompagné de son fils Noah et Éric Lucet, technicien Bovins Croissance de la Chambre d'agriculture de la Somme, en présence du président de la FRBC, Stéphane Hirtsberger.
Décliné au niveau régional (argent) et national (or), ce challenge récompense dans les différentes races les éleveurs adhérents à Bovins Croissance sur leurs performances de la campagne 2018 et l'évolution de celles-ci au cours des cinq dernières années. Le résultat est lié à la conduite d'élevage, la mortalité, la reproduction, les performances de croissances P210 jours, les index génétiques au sevrage : ISEVR et valeur maternelle IVMAT. Entre également dans le classement le respect des éléments du règlement technique national, à savoir le pourcentage de poids à âge type et le pourcentage de veaux pointés collectés dans le troupeau.

Une alimentation soutenue et des résultats
Benoit Lavaquerie a repris l'exploitation laitière de ses parents en 2002. Il a abandonné les  Prim'Holstein pour les blondes d'Aquitaine par l'achat d'embryons et dix vaches inscrites. Pour l'ancien éleveur laitier, la race blonde d'Aquitaine lui convenait le mieux avec une alimentation soutenue et bien équilibrée et avec un rendement carcasse important. L'alimentation est basée sur le maïs ensilage, l'avoine et du tourteau de colza. Pour les animaux à l'engraissement, c'est une alimentation sèche : maïs grain, pulpe sèche, blé, tourteau de lin, foin correcteur azoté. Les vaches sont destinées à la boucherie de Benoit Thiessart à Albert. Une partie des mâles est vendue comme reproducteurs. Aujourd'hui, le troupeau est composé de soixante vaches Blondes d'Aquitaine. Les choix génétiques, pour demain, sont l'amélioration du DM et l'IFNAIS sans détériorer l'Alait et Avel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui