L'Action Agricole Picarde 19 février 2019 à 06h00 | Par Anne-Laure Cazier

Elevage : deux astuces d’éleveurs pour simplifier le travail

Comment gagner en productivité ? Des éleveurs témoignent de leurs trucs et astuces.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Gaec du Moulin à Vent, de Jean-Christophe Grandin, éleveur laitier au Nouvion-en-Thiérache (02), a présenté ce chariot à veaux. 
Le Gaec du Moulin à Vent, de Jean-Christophe Grandin, éleveur laitier au Nouvion-en-Thiérache (02), a présenté ce chariot à veaux.  - © D. R.



Les chambres d’agriculture des Hauts-de-France, en partenariat avec le service de remplacement, la MSA, Groupama, le Crédit agricole et la Région, organisent un concours, «Trucs et astuces des éleveurs des Hauts-de-France».

L’organisation du travail est une question centrale, surtout en élevage où l’astreinte est quotidienne. Chaque petite tâche ou opération répétée chaque jour se compte en heures et en jours de travail au total sur l’année. Pour gagner en productivité et en qualité de vie, plusieurs solutions existent : s’équiper, simplifier ou déléguer.

Faciliter la manipulation des veaux
La Chambre d’agriculture de l’Aisne a été la première des Hauts-de-France à organiser le concours Trucs et astuces en 2017. Il n’y a pas d’astuce moins bonne qu’une autre tant qu’elle vous permet de vous faciliter le travail.
Le parc de vêlage, parfois éloigné de la nurserie, induit de devoir porter le veau qui, à la naissance, est souvent réfractaire ou peu vigoureux aux déplacements sur ses quatre pattes. Les deux systèmes présentés ci-dessous permettent de faciliter ce transport.
Le Gaec du Moulin à Vent, de Jean-Christophe Grandin, éleveur laitier au Nouvion-en-Thiérache (02),
a présenté ce charriot à veaux. Il est réalisé à partir d’une structure métallique grillagée, un fond en bois, et possède deux roues. Une ouverture est réalisée sur le fond du chariot. Deux poignées permettent de soulever l’ensemble et de porter le veau comme une brouette.
Le Gaec de la Ruelle des Bosquets des Brissart, éleveurs laitiers à Rocquigny (02), a réalisé cette case à veaux ambulante. Dans un principe similaire à la précédente, celle-ci possède des parois pleines facilitant la contention et le maintien du veau (pas de risque d’écartèlement). Dans la porte d’ouverture, un passage a été laissé pour que le veau puisse au besoin passer sa tête. Ce dispositif est provisoirement utilisé lorsque le chariot sert de case à veaux, pour lui donner à boire, par exemple.
La maniabilité des deux équipements est différente : le premier se porte tandis que le second se pousse (système à trois roues). Suivant la topographie du site d’élevage et de la distance entre les bâtiments, le second est plus facile d’utilisation, mais moins compact.
Le plus de ce système : réduire la pénibilité (pas besoin de porter le veau). Le moins : prévoir trois roues pour une meilleure stabilité et pas d’aide à la levée des «veaux amorphes» pour les aider à rentrer dans le chariot.

 

Le Gaec de la Ruelle des Bosquets des Brissart, éleveurs laitiers à Rocquigny (02), a réalisé cette case à veaux ambulante. 
Le Gaec de la Ruelle des Bosquets des Brissart, éleveurs laitiers à Rocquigny (02), a réalisé cette case à veaux ambulante.  - © D. R.

A vos crayons pour le concours 2019 !

L’objectif est que vous nous fassiez part de vos inventions. Les trucs ou astuces retenus doivent permettre d’améliorer le travail, d’être peu coûteux, d’être faciles à réaliser, d’assurer la sécurité et le confort de l’éleveur, de rendre moins contraignantes certaines tâches et de respecter le bien-être animal.

Le concours est lancé depuis le 7 janvier. Les candidatures sont à déposer jusqu’au 31 mars 2019.
Il vous suffit de remplir la fiche candidature disponible sur le site internet de la chambre d’agriculture
(https://hautsdefrance.chambres-agriculture.fr/) ou de contacter votre conseiller.
Tout éleveur des Hauts-de-France en productions bovins, ovins, caprins, volailles, porcs et lapins peut participer. La participation est gratuite.
En participant, remportez des séjours en famille, des journées de service de remplacement et de nombreux lots.

Votre contact par région :

Nord-Pas-de-Calais - Gwendoline Elluin - 06 08 56 16 25
gwendoline.elluin@agriculture-npdc.fr
Somme - Stéphane Verscheure - 03 22 33 69 00 - s.verscheure@somme.chambagri.fr
Aisne - Anne-Laure cazier - 03 23 22 51 11 - anne-laure.cazier@ma02.org
Oise - Stéphane Pype - 03 44 11 44 63 - stephane.pype@oise.chambagri.fr
Hauts-de-France - Jocelyne Machefer - 03 22 33 69 36
j.machefer@hautsdefrance.chambagri.fr
Règlement et fiche d’inscription disponibles sur : www.hautsdefrance.chambres-agriculture.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui