L'Action Agricole Picarde 24 août 2012 à 10h20 | Par AAP

Environnement - Sécheresse : 39 départements concernés par des restrictions d'usage de l'eau

Malgré un printemps pluvieux, le déficit hydrique concerne la moitié de la France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Trente-neuf départements sont concernés par des restrictions d'usage de l'eau, dont 19, principalement dans le Sud-Ouest, sont touchés par une interdiction de tout prélèvement non prioritaire, a annoncé le ministère de l'Écologie alors qu'un avis de canicule a été lancé dans six départements. L'Aquitaine, Poitou-Cha­rentes, le Centre, mais aussi une partie de Midi-Pyrénées, sont les régions comptant le plus d'arrêtés limitant les prélèvements aux domaines prioritaires (eau potable, santé, sécurité). L'Ile-de-France est également touchée. La Seine-et-Marne est en «crise» (niveau 4 sur 4 prévoyant des interdictions totales de prélèvements non prioritaires, y compris agricoles par endroits), l'Essonne est en «alerte renforcée» (niveau 3 sur 4) et le Val-d'Oise en alerte simple (niveau 2 sur 4). En Gironde, le niveau des grands axes (Garonne, Dordogne) et des nappes a été jugé « satisfaisant » par la préfecture grâce aux pluies d'avril et juin, mais le «niveau de bon nombre de petits cours d'eau a baissé sensiblement, ce qui menace la vie biologique».
De même en Dordogne, à partir du 17 août, la préfecture a décrété l'interdiction totale des prélèvements à usage d'irrigation sur un certain nombre de bassins, évoquant «l'absence de pluie, associée à de fortes températures, qui a accentué la chute des débits des cours d'eau déjà bien fragilisés» et pris davantage de restrictions au vu des fortes chaleurs prévues. Dans le Lot-et-Garonne, l'un des six départements (Haute-Garonne, Gers, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne) qui sera touché ce 17 août par la canicule, la préfecture a également annoncé une interdiction totale de prélèvements agricoles et domestiques non prioritaires autour notamment du bassin de la Lède. Selon Météo-France, bien que par endroits la première moitié de juillet ait été pluvieuse, le cumul de précipitations reste inférieur aux normales de 50 à 75 % sur l'est des Côtes d'Armor, du Pays Basque au sud de la Gironde et sur le nord-ouest de Midi-Pyrénées. Sur les Pyrénées-Orientales, la région PACA et la Corse, le déficit peut atteindre localement 75 à 100 %.
Toutefois, le bilan à la mi-août n'est pas des plus sévères avec 39 départements touchés par des mesures de restriction, contre 66 le 24 août 2011.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui