L'Action Agricole Picarde 30 juillet 2019 à 06h00 | Par Christelle Dehaine (Satège - Chambre d’agriculture de la Somme)

Epandage des produits organiques : les règles à respecter

La quasi-totalité des Hauts-de-France est maintenant classée en zones vulnérables. Dans ce cadre, des règles s’appliquent concernant les épandages de matières organiques. Conseils afin de réaliser vos épandages dans le respect de la réglementation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une limite de 70 kg d’azote efficace est fixée pour tout apport organique avant ou sur Cipan.
Une limite de 70 kg d’azote efficace est fixée pour tout apport organique avant ou sur Cipan. - © CA 80



Le calendrier d’épandage diffère selon les cultures fertilisées et le type de produit azoté apporté. Pour les produits organiques, ceux-ci sont classés en fonction de leur C/N (cf. tableau 1).

Attention, en cas d’apport organique, les repousses ne font pas office de culture intermédiaire (Cipan) pour le respect de ce calendrier, et il est obligatoire d’implanter une (des) espèce(s) à croissance rapide (seule ou en mélanges entre elles). Cette obligation est nouvelle pour la Somme (cf. encadré). De même, en cas de dérogation à l’implantation d’une Cipan (exemple, du maïs sur maïs), les règles d’épandage «sans Cipan» s’appliquent.

Ne pas apporter plus de 70 kg d’azote efficace avant Cipan
Une limite de 70 kg d’azote efficace est fixée pour tout apport organique avant ou sur Cipan. On entend par azote efficace, l’azote du produit organique minéralisable pendant la durée de la culture intermédiaire. Les coefficients sont variables selon les produits.
La fertilisation azotée des légumineuses est interdite, sauf sur luzerne et sur les prairies d’association graminées-légumineuses. Un apport de fertilisants azotés de type II dans la semaine précédant le semis ou de fertilisants de type III est toléré sur les cultures de haricot (vert et grain), de pois légume, de soja et de fève, dans la limite du référentiel GREN.

Conditions d’épandage par rapport aux cours d’eau et sur sols en pentes
En bordure des cours d’eau, l’épandage organique est interdit à moins de 35 m (10 m si couverture végétale de 10 m) pour les effluents de type I et II. En zones vulnérables, l’épandage est également interdit dans les cent premiers mètres à proximité des cours d’eau pour des pentes inférieures à 10 % pour les fertilisants azotés liquides, et inférieures à 15 % pour les autres fertilisants.
Il est toutefois autorisé, dès lors qu’une bande enherbée ou boisée, pérenne, continue et non fertilisée d’au moins 5 mètres de large, est présente en bordure de cours d’eau.

Pour en savoir plus : télécharger la plaquette zones vulnérables
https://hautsdefrance.chambres-agriculture.fr/environnement-territoires/eau-sol/directive-nitrates/. Tél. 03 22 33 69 19

 

- © AAP

Liste des espèces considérées à développement rapide

- Avoine fourragère diploïde
- Phacélie
- Navette
- Seigle
- Moutarde
- Colza d’hiver
- Radis fourrager et radis anti-nématodes
- Trèfle d’Alexandrie
- Vesce de printemps

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui