L'Action Agricole Picarde 03 septembre 2018 à 08h00 | Par AAP

Fièvre charbonneuse : un bilan provisoire de l'Anses pointe les conditions climatiques

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Selon un bilan provisoire de l'Anses publié le 22 août sur la plateforme d'épidémiosurveillance Esa, le seul facteur commun entre la vingtaine de foyers de fièvre charbonneuse identifiés cet été dans les Hautes-Alpes, réside «dans les conditions climatiques très favorables à la remontée de spores de Bacillus anthracis (la bactérie responsable de la fièvre charbonneuse) et leur ingestion par les animaux». Les conditions ont été les suivantes : automne 2017 très sec, suivi de fortes précipitations au printemps 2018, puis une sécheresse précédant l’apparition des cas. Pour les experts dépêchés sur place, «aucun autre facteur commun n’a été mis en évidence susceptible d’expliquer l’ensemble des foyers. Il s’agit donc de plusieurs cas indépendants». L'Anses précise qu'il s'agit d'un bilan provisoire, «les lieux impactés étant pour certains d’entre eux des estives avec accès difficile aux animaux et une surveillance non régulière».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui