L'Action Agricole Picarde 12 juin 2020 à 09h00 | Par Agra Presse

Fin du glyphosate : gros surcoûts pour les grandes cultures sans labour

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Une étude de l’Inrae sur les alternatives au glyphosate en grandes cultures, publiée le 9 juin, montre de gros surcoûts en cas de non-labour. Dans un scénario de référence, ils représentent «une part significative du revenu des agriculteurs qui ne labourent pas leurs parcelles» : les surcoûts liés au retrait du glyphosate varient selon les régions «entre 13,7 et 23,4 %» de l’EBE/ha pour les surfaces actuellement en semis direct et «entre 4,4 % et 7,5 %» de l’EBE/ha pour celles en techniques culturales simplifiées, d’après l’étude. Ce scénario suppose que les parcelles en non-labour (près de 20 % du total) ou labour occasionnel (18,6 %) passent au labour fréquent (33,7 %) en cas de retrait du glyphosate.

L’Inrae montre que les surcoûts sont d’autant plus faibles que les parcelles sont labourées fréquemment au point de départ. «Dans le scénario de référence, les surcoûts obtenus varient proches de 80 €/ha pour les situations en semis direct à 6,5 €/ha pour les situations en labour fréquent», selon l’étude. Des estimations qui n’intègrent pas notamment les implications éventuelles sur l’organisation du travail, sur les difficultés en main-d’œuvre ou financement des investissements liées aux changements de pratiques, précise l’Inrae.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes