L'Action Agricole Picarde 25 avril 2013 à 10h21 | Par Daniel Platel

Gérald Leborgne : «dans notre métier on n’a jamais fini de progresser»

Rencontre avec Gérald Leborgne, éleveur de charolaises, qui accueillera les éleveurs à Vironchaux le 7 mai.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Gérald Leborgne, éleveur de charolaises à Vironchaux : 
«J’ai plaisir à concourir avec mes meilleurs animaux».
Gérald Leborgne, éleveur de charolaises à Vironchaux : «J’ai plaisir à concourir avec mes meilleurs animaux». - © AAP

Cette année la journée Bovins Croissance se déroulera chez Gérald Leborgne à Vironchaux (voir encadré ci-dessous). C'est un habitué des concours en race charolaise. Vous pourrez venir admirer les vaches de concours et les taureaux choisis avec soins par leur propriétaire.

Comment l’élevage a-t-il démar­ré ?
L’élevage est assez récent puisqu’il n’a que 20 ans. Cependant tout a commencé en 1972 avec l’arrêt du lait et l’achat de quinze vaches charolaises. Mon installation en 1998 a donné un nouvel élan avec l’achat de neuf vaches inscrites suitées de femelles. C’est en 2000 que le bâtiment a été construit pour répondre à la mise aux normes et améliorer les conditions de travail. Aujourd’hui l’élevage compte 65 vaches inscrites.

Pourquoi la race charolaise ?
J’aime la race charolaise pour sa rusticité, sa docilité et ses qualités de viande. J’ai plaisir à concourir avec mes meilleurs animaux. C’est une passion et un moyen de se comparer. Mes taureaux sont choisis avec une grande attention sur l’aptitude laitière et ils doivent me plaire sur le plan de la morphologie. La facilité de naissance a son importance, mais il faut rester dans des mesures raisonnables.

L’élevage est-il essentiel à votre exploitation ?
Pour développer le troupeau nous avons ressemé des prairies. Aujourd’hui nous avons des prairies temporaires qui pourraient être remises en cultures. Mais à Vironchaux les terres sont sableuses et séchantes avec un potentiel limité en moyenne à 80 quintaux. Il y a deux ans nous avons fait 50 quintaux en escourgeon. L’élevage permet de stabiliser le revenu et de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier !

Qu’allez-vous nous montrer à la journée bovins croissance ?
Les animaux seront en prairies à cette époque, mais je vais m’organiser pour présenter une vitrine de l’élevage. Une partie des taurillons seront vendus, mais il en restera. L’étude technique et économique est réalisée et sera présentée. J’ai la chance d’avoir des parents qui ont su me transmettre un bon troupeau mais dans notre métier on n’a jamais fini de progresser et il faut toujours remettre son ouvrage sur le travail, chacun pourra juger et vous serez tous bienvenus.

Journée bovins croissance : une rencontre ouverte à tous les éleveurs

Bovins Croissance organise sa journée annuelle le mardi 7 mai chez Gérald Leborgne à Vironchaux (80).

Au programme, huit stands :
• Acquérir les bases de sécurité vis-à-vis de la manipulation des bovins, par Thomas Delattre (MSA de la Somme).
• Concevoir des dispositifs de contention et les aides possibles par Stéphane Verscheure (chambre d’agriculture de la Somme).
• Analyse de groupe Bovins Croissance par Karine Lemaire (chambre d’agriculture de l’Oise).
• Analyse de groupe des pesées génisses par Eric Lucet (chambre d’agriculture de la Somme).
• Présentation et description de l’élevage par Gérald Leborgne et Karine Lemaire.
• Présentation des animaux par Gérald Leborgne et Eric Lucet.
• Analyse de groupe départementale en production de taurillons par Daniel Platel (chambre d’agriculture de la Somme).
• Analyse du bilan génétique de l’élevage par Christian Guibier (chambre d’agriculture de l’Aisne).
• La journée se terminera par le challenge Bovins Croissance autour du verre de l’amitié.

Un barbecue est prévu pour le repas du midi.

Contacts et inscriptions :
• Eric Lucet - chambre d‘agriculture de la Somme - Tél. 06 34 08 50 59.
• Karine Lemaire - chambre d‘agriculture de l’Oise - Tél. 03 44 11 44 57.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui