L'Action Agricole Picarde 16 avril 2018 à 09h00 | Par AAP

Grève SNCF : les amidonniers veulent un service minimum dans le fret ferroviaire

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’Usipa (industries des produits amylacés) s’est inquiétée, le 13 avril, de possibles ruptures de production «d’ici la mi-mai» à cause de la grève à la SNCF, exigeant un service minimum dans le fret ferroviaire. Elle réclame des «mesures exceptionnelles pour prioriser le fret ferroviaire dans les négociations entre le gouvernement et la SNCF afin d’assurer l’approvisionnement des usines», certaines dépendant à 100 % du rail. Avec la grève, environ 60 % des trains n’arrivent pas à destination, estime l’Usipa. Les industriels font face à «environ 15 €/t de surcoût global de fret». Ces derniers ont habituellement recours au train pour plus de 50 % de leur approvisionnement en blé et maïs (près de 3 Mt).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous