L'Action Agricole Picarde 05 novembre 2020 à 20h00 | Par L'Action Agricole Picarde

Grippe aviaire : ce que change le passage au niveau « élevé »

Compte tenu de l'évolution de l'influenza aviaire en Europe, la France a décidé d'élever à nouveau le niveau de risque et renforce la mise en œuvre de mesures de prévention dans les élevages de volailles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Carte des zones concernées par les mesures de prévention (ZRP en bleu, départements en rouge).
Carte des zones concernées par les mesures de prévention (ZRP en bleu, départements en rouge). - © Ministère de l'Agriculture

La menace plane depuis plusieurs semaines et elle fait plus précise. « Depuis la detection du virus influenza aviaire hautement pathogene H5N8 sur deux cygnes aux Pays- Bas le 23 octobre, le nombre de cas dans la faune sauvage ne cesse de croitre en Europe », constatait le 5 novembre le ministère de l'Agriculture. D'autant que dans le même temps, des foyers domestiques et des cas dans l’avifaune sauvage ont ete confirmes non seulement aux Pays-Bas mais egalement en Allemagne et au Royaume-Uni.

Cette acceleration de la dynamique d’infection accentue le risque d’introduction du virus en France via les couloirs de migration actuellement empruntes par les oiseaux sauvages, s'inquiètent les pouvoirs publics qui ont pris la décision de changer le statut de la France.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a ainsi décidé de faire passer de « modere » a « eleve » le niveau de risque d’introduction du virus influenza aviaire par l’avifaune en France metropolitaine ou dans les departements traverses par les couloirs de migration de ces oiseaux sauvages et dans les zones a risque particulier.

Ce changement de statut s'accompagne du respect d'un strict respect des mesures de biosecurite et a la surveillance accrue de la part des acteurs professionnels, des particuliers detenteurs d’oiseaux, et des chasseurs.

Somme, Pas-de-Calais et Nord concernés

A compter du vendredi 6 novembre, des mesures de prevention renforcées sont rendues obligatoires dans l’ensemble des departements classes en niveau « eleve » et dans les zones a risque particulier (ZRP). Dans les Hauts-de-France, elles concernent les départements de la Somme, du Pas-de-Calais et du Nord :

  • claustration ou protection des elevages de volailles par un filet avec reduction des parcours extérieurs pour les animaux
  • interdiction de rassemblement d’oiseaux (exemples : concours, foires ou expositions)
  • interdiction de faire participer des oiseaux originaires de ces departements a des
  • rassemblements organises dans le reste du territoire
  • interdiction des transports et lachers de gibiers a plumes
  • interdiction d’utilisation d'appelants pour la chasse
Foyers et cas d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) en Europe à la date du 4 novembre 2020.
Foyers et cas d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) en Europe à la date du 4 novembre 2020. - © Ministère de l'Agriculture

Les zones a « risque particulier » abritent des zones humides frequentees par les oiseaux migrateurs. La liste des communes concernees est definie par l’arrete ministeriel du 16 mars 2016 modifie.

Sur l’ensemble du territoire, il est également question d’une surveillance clinique quotidienne dans les elevages commerciaux ; de l’interdiction des competitions de pigeons voyageurs au depart ou a l'arrivee d'un departement cite, de la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant etre confines ou proteges sous filet.

Des derogations seront envisagees avec les acteurs dans le respect des textes applicables, en particulier ceux relatifs a la gestion actuelle de la crise Covid.

« A ce jour, la France est indemne d’influenza aviaire. La consommation de viande, foie gras et œufs ne presente aucun risque pour l’homme », rassure le ministère de l’Agriculture qui veut éviter une psychose des consommateurs. Et d’ajouter : « l’influenza aviaire hautement pathogene est une maladie animale infectieuse, virale, tres contagieuse qui affecte les oiseaux ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous