L'Action Agricole Picarde 16 mars 2018 à 06h00 | Par Alix Penichou

Hauts-de France Méthanisation : 20 M€ pour développer le biogaz

Evergaz et Sicae-Oise s’associent pour le développement du biogaz dans l’Oise, la Somme et l’Aisne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La nouvelle société souhaite développer, puis détenir des centrales biogaz en partenariat avec les acteurs picards, 
dont les agriculteurs.
La nouvelle société souhaite développer, puis détenir des centrales biogaz en partenariat avec les acteurs picards, dont les agriculteurs. - © D. R.


Prenez un déchet organique, enfermez-le dans un lieu sans contact avec l’oxygène où il sera dégradé et digéré par des micro-organismes. En ressort une source d’énergie appelée biogaz et un matériau organique riche, le digestat. C’est ce que souhaitent développer Evergaz, la greentech française et européenne du biogaz, et Sicae-Oise, distributeur et fournisseur d’électricité présent dans 185 communes, en s’associant.

Les deux entités formeraient ainsi une société de co-développement et de co-investissement appelée Hauts-de-France Méthanisation. L’objectif : développer, puis détenir un ensemble de centrales biogaz dans l’Oise, la Somme et l’Aisne, en partenariat avec les acteurs locaux (agriculteurs, industriels, collectivités locales…). Et pour moyens, un investissement de vingt millions d’euros pendant cinq ans dans les projets biogaz de ces départements.
«Plus de 80 % des énergies produites dans ces trois départements sont issues des filières renouvelables, essentiellement par la production des éoliennes. Il reste de belles perspectives de développement dans la méthanisation. Ces départements réunissent toutes les conditions favorables au développement de cette filière», expliquent les acteurs du projet dans un communiqué.

L’atout agricole
Parmi les atouts de la région, «un secteur agricole dynamique, qui recouvre en surface les trois quarts du territoire et comprend une part importante de grandes cultures». Avec ce projet, ils souhaiteraient offrir aux locaux une solution de valorisation de leurs déchets au service de la croissance durable des territoires. Le biogaz, issu de la méthanisation de ces déchets, pourrait ensuite être transformé en électricité et en chaleur, en biométhane injecté dans les réseaux de gaz, ou en biogaz carburant appelé bioGNV. Le digestat, fertilisant naturel substituable aux engrais chimiques, contribuerait, lui, à la revitalisation des terres agricoles.
«Le développement du biogaz en France passera par des partenariats structurants entre des industriels experts du secteur et des acteurs locaux engagés pour la transition énergétique, assure Alain Planchot, président directeur général d’Evergaz dans le communiqué. Evergaz s’est toujours attaché à s’associer avec les différentes parties prenantes d’un territoire. Ce rapprochement avec Sicae-Oise est un exemple représentatif de notre démarche partenariale et locale.»
Claude Rudelle, directeur général de Sicae-Oise, ajoute : «Nous sommes fortement impliqués dans le domaine de la maîtrise d’énergie par l’accompagnement de projets dans le cadre du dispositif des Certificats d’économies d’énergie. Nous avons aussi pour ambition de développer différents moyens de productions issues de la filière ENR. La création de cette société commune avec Evergaz constitue pour nous l’assurance de bénéficier d’une expertise reconnue dans la filière méthanisation.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous