L'Action Agricole Picarde 26 février 2019 à 09h00 | Par Réussir

Herta, Bigard et Evel’Up contractualisent sur 2000 porcs/semaine

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le salaisonnier Herta, l'abatteur Bigard et le groupement de produits Evel'up ont annoncé le 25 février sur le Salon de l'agriculture le lancement d'une contractualisation dès le 1er avril sur environ 2 000 porcs par semaine. Ce contrat permet un lissage du revenu des exploitants agricoles ; un dispositif d'avance de trésorerie remboursable va être mis en place lorsque le prix de marché sera inférieur à l'indice de coût de production défini par Inaporc et recalculé chaque trimestre. Le remboursement de cette avance de trésorerie se fait si l'éleveur sort de la démarche à la fin des trois ans. Un fond sera également alimenté pour financer des projets de R&D, de modernisation d'élevage ou d'installation de jeunes agriculteurs. Les exploitants intégrés à la filière "Préférence" de Herta et référencés auprès de l'abattoir Bigard de Quimperlé peuvent entrer dans la démarche à hauteur de 30 %, 40 % ou 50 % de leur volume. Ils s'engagent à respecter un cahier des charges sur le bien-être animal, la qualité de la viande et à ne pas utiliser d'antibiotique en post-sevrage. "On va plus loin que nos précédents contrats avec une durée de trois ans et la prise en compte du coût de production des éleveurs" s'est félicité Arnaud de Belloy, le PDG de Herta.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui