L'Action Agricole Picarde 02 mai 2017 à 08h00 | Par AAP

Huit mois de prison avec sursis pour un ex-employé

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le principal prévenu du procès emblématique pour maltraitance survenue à l'abattoir du Vigan (Gard) et révélée par l'association L214 a été condamné le 28 avril à huit mois de prison avec sursis et 600 euros d'amende par le tribunal correctionnel d'Alès. Marc Soulier, 24 ans, contre qui le procureur avait requis un an de prison avec sursis et 3 400 euros d'amende, s'est aussi vu interdire d'exercer en abattoir pendant cinq ans. Au civil, Marc Soulier a été condamné à verser 600 euros à neuf associations de défense des animaux parties civiles dont L214, ou la SPA, soit un total de 5 400 euros. Ses deux co-prévenus également employés de l'établissement et contre lesquels des peines de 150 et 600 euros d'amende avaient été requises, n'ont en revanche pas été condamnés vu la prescription frappant les faits qui leur étaient reprochés, a jugé le tribunal. Ce dernier a mis en avant l'impossibilité à dater les vidéos qui ont servi de base à l'accusation. La communauté de communes du Pays viganais, qui gérait l'abattoir, a été condamnée à 3 500 euros d'amende, contre 6 000 euros demandés par le procureur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture de Picardie

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous