La Vie Charentaise 20 janvier 2020 à 09h00 | Par A.V.

« Il faut jongler entre l’habitat, l’industrie et l’agriculture »

Grand Cognac et la communauté de communes du Rouillacais vont inscrire leurs prochains plans d’urbanisme dans le cadre d’un schéma de cohérence territoriale. L’objectif est de concilier les besoins de la filière cognac avec ceux des autres activités et de la population.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Bernard Mauzé.
Bernard Mauzé. - © A.V.

Le territoire de Cognac et de Rouillac va de doter d’un Schéma de Cohérence Territoriale. À quoi sert ce document ?
Bernard Mauzé : Dans la vie publique locale, et plus particulièrement pour les agriculteurs, la question de l’urbanisme est centrale. C’est leur outil de travail par excellence. Ils sont attentifs aux différents documents administratifs qui gèrent le droit à construire. Ça a longtemps été le POS, plan d’occupation des sols, aujourd’hui c’est le plan local d’urbanisme   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Vie Charentaise

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes