L'Action Agricole Picarde 09 octobre 2017 à 08h00 | Par AAP

«Il faut mettre entre parenthèses l'exigence de compétitivité»

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, l'examen de la proposition de loi du député LR Arnaud Viala «visant à restaurer la compétitivité de l'agriculture française» fut l'occasion de découvrir les positions, dans le secteur agricole, du député France Insoumise (FI), François Ruffin, porteur à gauche de la gauche de l'idée de protectionnisme économique. À rebours des termes de la proposition d'Arnaud Viala, François Ruffin propose de «mettre entre parenthèses l'exigence de compétitivité», notamment en protégeant l'agriculture aux frontières. «Je suis favorable à un contrat social fort, pour des exploitations à taille humaine, une diminution de l'usage des pesticides et une amélioration du bien-être animal», explique-t-il. Mais pour ce faire, il est «favorable à des protections».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui