L'Action Agricole Picarde 21 juillet 2017 à 08h00 | Par AAP

«Il ne doit y avoir que des gagnants», pour Stéphane Travert

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les Etats généraux de l’alimentation ont débuté le 20 juillet, avec une déception : Emmanuel Macron n'est pas venu clôturer les travaux, étant en déplacement sur la base militaire d’Istres. Edouard Philippe qui a introduit les Etats généraux, a précisé que le président de la République interviendrait en octobre, au moment des conclusions du premier chantier sur la création et la répartition de la valeur. Dans son discours, le Premier ministre a rappelé les «défis» de ces Etats généraux : rétablir une répartition équitable de la valeur ; rétablir la confiance sur les produits agricoles et alimentaires. Lors de son intervention, le ministre de l’Agriculture a insisté sur les difficultés que traversent l’agriculture et du lien étroit qui existe entre la vitalité de l’agriculture et la vitalité des territoires ruraux. Il a aussi souligné l’importance de la diversité en France des produits alimentaires et des agricultures. «Nous devrons travailler pour construire des compromis solides et acceptés. (…) Il ne doit y avoir que des gagnants» : les territoires, les agriculteurs, l’industrie et ses exportations, l’image de la France à l’international «et tout simplement les consommateurs».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui