L'Action Agricole Picarde 26 décembre 2014 à 08h00 | Par Stéphane Lefever

Impôts fonciers : ce que le fermier doit au bailleur

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AAP

Le fermier doit, comme chaque année, acquitter sa part d’impôt au bailleur. La répartition de l’impôt foncier est réglée par l’article L 415-3 du code rural. Le fermier doit rembourser à son bailleur, à défaut d’accord amiable sur une répartition différente, les pourcentages suivants :
- 20 % des parts communale, district, intercommunalité et syndicat de communes ;
- 50 % de la taxe pour frais de chambre d’agriculture ;
- 3 % sur la quote-part des impôts fonciers représentant les parts communales et intercommunales pour les frais de gestion ;
- 8 % sur la part chambre d’agriculture pour les frais de gestion.
Le fermier peut, toutefois, accepter une répartition différente de sa part dans le bail, sous la forme d’une convention entre les parties.
Celle-ci peut être égale à un tiers, à la moitié de l’impôt foncier… En aucun cas, le bailleur n’a pas la faculté de faire supporter la totalité de l’impôt foncier au fermier, soit un maximum de 99 %.

Au sommaire de l’article :
Comment vérifier le calcul de la part du fermier
Dégrèvement de taxes foncières en faveur des fermiers
Dégrèvement de taxes foncières en faveur des jeunes agriculteurs

Retrouvez l’intégralité de l’article dans votre journal l’Action Agricole Picarde.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous