L'Action Agricole Picarde 05 octobre 2017 à 08h00 | Par Stéphane Lefever

Impôts : qui gagne, qui perd ?

Le projet de loi de finances pour 2018 ne déroge pas aux promesses de campagne du président Emmanuel Macron.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AAP


Le gouvernement a vidé de sa substance l’impôt sur la solidarité sur la fortune, en réduisant de manière considérable son assiette par le retrait des placements financiers, qui devrait favoriser l’activité économique et l’investissement productif. Le gouvernement préfère le risque d’innovation à celui de la rente de situation. Il veut avant tout alléger la taxation du capital afin de récompenser l’audace et la prise de risque, et permettre ainsi la création de richesses et d’emplois. Cette mesure réduira de
40 % les contribuables qui étaient assujettis à l’ISF.
Comme l’exonération de la taxe d’habitation devrait profiter à 80 % des ménages au terme de son mandat, et profitera également aux retraités qui ne dépassent pas le revenu fiscal de référence de 27 000 € (2 500 € de retraite mensuelle) pour une personne seule et 43 000 € (4 000 € de retraite mensuelle) pour un couple, et augmenter de 8 000 € les deux demies parts suivantes, puis 6 000  € pour chaque demie part additionnelle.
A l’horizon 2020, un coupe avec un enfant n’aurait plus de taxe d’habitation à payer tant que ses revenus sont inférieurs à 4 083 € par mois. Pour un couple avec deux enfants, le seuil passe à 4 583 € par mois, puis un 5 500 € avec trois enfants. L’allégement se ferait en plusieurs étapes. Cet impôt baissera d’un tiers en 2018, un tiers en 2019 et sera supprimé en 2020. Dès 2018, la taxe d’habitation devrait baisser de 30 % pour 80 % des ménages.
Par contre, la hausse de la CSG sera plein pot pour les fonctionnaires et les retraités qui, eux, n’auront pas de contrepartie. Tous ces cadeaux fiscaux sont, à première vue et pour certains, répartis de façon «inéquitable». Mais pour réduire le déficit budgétaire, le gouvernement accentue son effort d’austérité sur les dépenses.

Au sommaire de l’article :
Impôt sur la fortune
Revenus et plus-values mobilières
Assurance-vie et PEL
Cotisations et CSG
Carburant et prime à la casse
Autres mesures

Simulations de l’IFI en euros
Impact de la hausse de la CSG

Retrouvez l’intégralité de l’article dans votre journal l’Action Agricole Picarde du 6 octobre 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui