L'Action Agricole Picarde 08 juin 2018 à 13h00 | Par Réussir

Interdiction des néonicotinoïdes : la CGB mobilise ses troupes

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La CGB (betteraviers) a lancé le 6 juin une campagne de sensibilisation «Préservons la betterave française», interpelant le président Macron pour réclamer «Des solutions, pas d’interdiction !» des néonicotinoïdes. Plus de 200 panneaux doivent être installés dans les champs, une pétition est en cours sur change.org. «Les néonicotinoïdes présents à petite dose dans l’enrobage de la semence de betterave, ne présentent aucun danger pour les pollinisateurs», cette culture n’attirant pas les abeilles, affirme la CGB dans un communiqué. Le syndicat se dit mobilisé avec toute la filière pour trouver de nouveaux moyens de protéger les betteraves contre la jaunisse: biocontrôle, génétique, plantes de services, nouvelles molécules… Il s’agit d’éviter une perte de rendement, liée à cette maladie, «pouvant aller jusqu’à 50 % dans certaines zones de climat océanique». Et la CGB de réclamer une dérogation à l’interdiction des néonicotinoïdes, «le temps d’aboutir dans les recherches de solutions alternatives».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui