L'Action Agricole Picarde 24 juin 2019 à 06h00 | Par AAP

L’Adepta (agroéquipements) demande à BPIFrance des seuils de prêts plus bas

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’Adepta (Association pour le développement des échanges internationaux de produits et techniques agroalimentaires), qui a tenu son assemblée générale le 21 juin en présence de Pedro Novo, directeur exécutif chargé de l’export de Bpifrance, a demandé à la Banque publique d’investissement de mettre en place des seuils de prêts plus bas, pour que les «petits tickets» soient accessibles à plus de PME et de TPE. Déjà les seuils ont été abaissés, de plusieurs millions d’euros par dossier, à 700 000 €, a constaté François Burgaud, président de l’Adepta. Mais «c’est encore trop élevé». Dans la pratique, l’abaissement des tickets est compliqué. «Nous pouvons passer plus de temps pour le dossier d’un bateau de pêche de 850 000 € que pour celui d’un paquebot de 1,3 M€», a indiqué Pedro Novo. De nombreux projets, tels des mini-laiteries, du matériel d’irrigation, des semences et des usines de concentré de tomates, sont demandés par des entreprises africaines, conscientes du défi démographique, donc alimentaire, des prochaines décennies. Ainsi, le milliardaire nigérian, Aliko Dangote, qui a fait fortune dans les ciments, commence à s’intéresser à l’agroalimentaire, a signalé François Burgaud.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui