L'Action Agricole Picarde 26 mars 2018 à 10h00 | Par AAP

L'Inra met en évidence une méthode pour favoriser le brassage génétique des plantes

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Des chercheurs de l'Inra ont mis en évidence le rôle d'une protéine, appelée FANCM, qui freine les échanges de matériel génétique entre chromosomes des espèces vivantes, donc le brassage génétique et la production de diversité génétique, a indiqué l'institut le 23 mars. Ces travaux de recherche fondamentale constituent une première démonstration de ce rôle de la protéine FANCM chez des plantes de grandes cultures de la famille des brassicacées, et soulignent la possibilité d'utiliser des mutations invalidant cette protéine pour augmenter les probabilités d'échanges de matériel génétique chez les plantes cultivées, précise l'Inra. Fruit d'une synergie entre plusieurs unités Inra, ces travaux «illustrent à bon escient le transfert des connaissances fondamentales acquises initialement chez une espèce modèle pour la recherche appliquée vers des espèces d'intérêt en agriculture». Ces résultats, publiés le 23 mars 2018 dans la revue Frontiers in Plant Sciences, «ouvrent des perspectives d'intérêt en matière de sélection variétale».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui