La Creuse Agricole 01 octobre 2020 à 07h00 | Par Dr Boris Boubet GDS Creuse - www.gdscreuse.fr

L’intoxication aux glands : Une pathologie souvent mortelle chez les bovins

Les chênes sont très présents dans nos campagnes et la problématique de l’intoxication aux glands revient tous les ans, accentuée les années de sécheresse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Très présents dans nos régions, les chênes contribuent à la beauté de nos paysages mais on ne doit pas oublier leur potentielle toxicité. Lors d’épisode de sécheresse, la complémentation en fourrage permet de limiter l’impact des glands, par dilution dans la ration, mais si quelques animaux sont repérés en permanence sous les chênes, la seule solution sera de les isoler dans une zone sans glands.
Très présents dans nos régions, les chênes contribuent à la beauté de nos paysages mais on ne doit pas oublier leur potentielle toxicité. Lors d’épisode de sécheresse, la complémentation en fourrage permet de limiter l’impact des glands, par dilution dans la ration, mais si quelques animaux sont repérés en permanence sous les chênes, la seule solution sera de les isoler dans une zone sans glands. - © GDS Creuse

Les glands sont une préoccupation majeure des éleveurs à l’automne et responsables de pertes importantes, notamment sur les bovins.

Une présence importante de glands en année de sécheresse
Les glands sont les fruits des chênes, arbres du genre des Quercus qui compte 600 espèces dont 27 en Europe. On trouve principalement deux espèces, le chêne pédonculé et le chêne sessile, très présents dans nos paysages   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Creuse Agricole

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui