L'Action Agricole Picarde 15 décembre 2017 à 08h00 | Par Jean-Michel Bonczak (GDS)

La campagne de prophylaxie a démarré le 2 novembre dernier

La campagne a commencé officiellement le 2 novembre dernier. Elle s’étendra jusqu’au 30 avril 2018, date limite pour faire intervenir le vétérinaire quand cela est dû, en particulier dans les élevages allaitants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans les cheptels encore infectés en IBR, le dépistage débutera comme l’an passé à douze mois. 
Toutefois, pour des raisons de sécurité, les taurillons ne seront pas faits.
Dans les cheptels encore infectés en IBR, le dépistage débutera comme l’an passé à douze mois. Toutefois, pour des raisons de sécurité, les taurillons ne seront pas faits. - © © stéphane leitenberger


La prophylaxie vise à la surveillance de la tuberculose (limitée aux élevages laitiers en patente sanitaire, anciens foyers, etc.), de la brucellose, de la leucose et de l’IBR. Cette année, un changement important est apparu. Les mâles doivent être contrôlés par prise de sang (IBR) à compter de l’âge de vingt-quatre mois (antérieurement trente-six mois), sauf s’ils sont issus des vaches laitières. D’une façon générale, dans les ateliers d’engraissement (adossé à un atelier allaitant, laitier qui achète des mâles ou ateliers dérogataires à l’herbe), des bœufs et taureaux seront donc à présenter au vétérinaire pour l’IBR.

Dans les cheptels encore infectés en IBR, le dépistage débutera comme l’an passé à douze mois. Toutefois, pour des raisons de sécurité, les taurillons ne seront pas faits.
Autre fait nouveau cet hiver : outre le coût de la prise de sang, le praticien pourra facturer le matériel utilisé «à prix coûtant», à savoir tube, aiguille et emballage retour. En effet, le conseil départemental, qui assurait jusqu’alors cette charge, a décidé de supprimer la subvention au GDS qui en assurait la commande groupée (*en vertu de la loi NOTRe sur les financements publics). Cela devrait se traduire par une hausse de quinze à vingt centimes par prise de sang.

Principaux tarifs de prophylaxie
Le coût de la visite d’exploitation (vacation) est de 29,07 €. Il faut y ajouter le déplacement, soit 1,17 € par km aller (cabinet). La prise de sang est, elle, de 2,61 € (hors matériel), la visite d’achat de 29,07 €, qui inclut les actes (prise de sang + éventuellement tuberculination IDS). Pour tuberculination simple (IDS), comptez 2,98 € hors produit (+ visite retour pour lecture 14,61 €). Pour la tuberculination comparative (IDC), comptez 6,95 € hors produits (vendeurs lait cru, anciens foyers, liens épidémiologiques). Dans ces deux actes, le vétérinaire doit mesurer le pli de peau, avant l’(es) injection(s) et à la lecture.
Pour ce qui est des analyses (cf. tableau ci-dessous pour les analyses obligatoires), celles sur le lait chez les éleveurs laitiers doivent être réalisées deux fois par an pour l’IBR, une fois par an pour la brucellose, et une fois par an, pour un cinquième des communes du département, pour la leucose.

- © AAP

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui