L'Action Agricole Picarde 19 juin 2014 à 13h36 | Par AAP

La capacité de trémie n’est pas qu’une question de volume

Le dimensionnement de la trémie des moissonneuses-batteuses est conditionné par des contraintes techniques et réglementaires. Guillaume Feys, responsable produit chez Claas répond à nos questions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La masse de grain embarquée dans une trémie génère de fortes contraintes sur les composants mécaniques d’une moissonneuse-batteuse.
La masse de grain embarquée dans une trémie génère de fortes contraintes sur les composants mécaniques d’une moissonneuse-batteuse. - © Claas

Comment un constructeur détermine-t-il la capacité de trémie d’une moissonneuse batteuse ?

Avec des volumes dépassant les 12 000 litres, n’a-t-on pas atteint les limites de capacité de trémie sur les plus grosses moissonneuses-batteuses ?


Quels sont les critères qui déterminent l’efficacité d’une vis de vidange ?


Retrouvez les réponses de Guillaume Feys dans votre journal l’Action Agricole Picarde.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui